le polar européen en ligne de mire

n°10

 

>> Lecture

Vin Dieu, divin vin!

Coup de rouge en Touraine
Cheminements, 2003
(320 pages)

Rouge sur blanc...
Cheminements, 2005
(400 pages)

Le Crime nouveau est arrivé
Cheminements, 2006
(340 pages)

Robert Reumont

Sophie Colpaert

 

Trois romans du même auteur, Robert Reumont, pour une série, inaugurée en 2003, qui met en scène un trio d'enquêteurs hors norme avec un commissaire oenologue, un second distrait et une stagiaire... belle comme un rêve!

Pressée de voir son patron à l'oeuvre, Wyvine Denier anticipe le début de son stage et déboule sur le lieu d'un crime. Son short en cuir et sa brassière blanche, courte et décolletée, manquent d'étouffer d'indignation le juge Cormiaud tandis que le commissaire Boistôt béni le ciel de lui avoir envoyé une stagiaire aussi jolie et aussi pétillante. Il s'aperçoit avec ravissement que Wyvine est également une rebelle que les hypocrisies mondaines hérissent au plus haut point. Les réparties pour le faire savoir brillent de mille feux et peu importe le rang social de son interlocuteur et le poids que celui-ci pourrait avoir sur sa carrière débutante. Gaffeur professionnel, l'inspecteur Joseph Marnay applaudit des deux mains! Le second de Boistôt se sent lui aussi tout ragaillardi par la présence de Wyvine. Pour leur première enquête commune (Coup de rouge en Touraine), le trio est confronté à l'assassinat d'Hubert Bréhémont, un septuagénaire discret, médecin à la retraite. Veuf depuis de nombreuses années, Hubert se laissait dorloter par ses deux voisines, Solange et Alice, qu'il remerciait en partageant avec elles les trésors de sa cave. Pas la modeste cave de sa maison tourangelle, non, sa vraie cave, "la cathédrale", des centaines de bouteilles alignées, amoureusement rassemblées et conservées pour être partagées et transmises. Seulement voilà, la fille unique d'Hubert demeurait insensible à l'art du vin et "la cathédrale" suscitait surtout la jalousie, à la grande tristesse de son propriétaire. Qui aurait été suffisamment jaloux de cette cave au point de tuer Hubert Bréhémont? Lui-même oenologue et désolé qu'un amateur de vin puisse commettre pareil forfait, Placide Boistôt s'efforce de suivre la piste de ces étiquettes de vin qui viennent se coller sur son chemin partout où il passe. Si elles contiennent la clé du mystère... il est bien caché!

Quelques mois plus tard (Rouge sur blanc...), à l'approche des fêtes de fin d'année, Placide Boistôt et Wyvine sont appelés à la rescousse par Joseph qui séjourne en Alsace, dans sa belle-famille. Martin Keiler, un vigneron, a été assassiné et sa soeur, Ségolène Keiler, est la principale suspecte. Oh sacrilège, l'arme du crime est une bouteille de la cuvée de vendanges tardives qui avait permis à Martin d'obtenir sa première et unique distinction. Ségolène Keiler, qui a réussi plus rapidement dans le métier que son frère, n'a pas d'alibi pour l'heure du crime et les tensions familiales étaient légions. Seule manque la preuve irréfutable, que Luc Weinger, le jeune commissaire chargé de l'enquête, ne parvient pas à trouver. Il repousse une mise en examen destinée à faire craquer la suspecte et de lourds soucis familiaux l'empêchent de se consacrer corps et âme à sa première grosse affaire. N'écoutant que son bon coeur, Joseph demande à Placide et à Wyvine de venir résoudre cette affaire. Respectueux des plate-bandes qui ne sont pas les siennes, Boistôt rechigne mais Wyvine décide pour lui! De toute façon, le commissaire arrive au bout de sa réserve de Gewurztraminer - argument de poids! - tandis elle-même est impatiente de découvrir les plaisirs gourmands de l'Alsace en décembre. Humant l'ambiance de Turckheim et les alentours du domaine Keiler, le trio d'enquêteurs apprend qu'en ces temps de nativité la petite cité est souvent endeuillée. Quelques jours avant l'assassinat de Martin Keiler un enfant a été tué sur ce passage piéton si dangereux à la sortie de la ville. Le chauffard a pris la fuite. De là à se demander si Martin n'aurait pas vu quelque chose, il y a peut-être là un début de piste à creuser...

Au printemps suivant (Le Crime nouveau est arrivé), c'est Jean-Louis, le vigneron de Fleurie, qui compte sur le flair et l'expérience de son ami Placide et de ses deux comparses. Sylvain Ardières est accusé d'avoir tué Patrick Moissier. Les deux hommes se détestaient profondément mais parvenaient à s'ignorer. Jusqu'à ce banquet de village où ils se sont violemment empoignés. Sylvain est parti en hurlant de rage et le lendemain, on découvrait Moissier mort devant chez lui, un coup à la tête. Ce qui pourrait être un accident a été interprété comme un crime car des témoins ont vu Sylvain près de chez Moissier. Ce qui, additionné à la dispute et à leur vieille inimitié, vaut à Sylvain de se retrouver en prison, accusé d'un crime, avec le mutisme pour seule défense. La sympathie du village va à Sylvain. Moissier le commercial, avec ses grands airs, en agaçait plus d'un mais delà à le tuer... Seul Sylvain semblait avoir accumulé suffisamment de rancoeur pour passer à l'acte. Ses amis, dont Jean-Louis qui le connaît bien, le jugent incapable de tuer. Seulement, ça ne suffit pas pour le faire sortir de prison. Voilà donc Placide, Wyvine et Joseph à l'oeuvre dans une nouvelle enquête en pays vinicole, musardant d'une cave à l'autre tout en traquant l'indice. Qui a dit que l'on était obligé de faire gueule de bois pour travailler sérieusement?!

Les romans de Robert Reumont ont l'air de romans légers, qui semblent n'avoir d'autres prétentions que de divertir le lecteur en le baladant, en compagnie d'un sympathique trio d'enquêteurs, dans des lieux où l'on boit bien et où l'on mange bien aussi, le tout sans se prendre la tête. Le style est aussi fantaisiste que les personnages. Une langue gourmande, riche et ample, qui réjouit l'âme, nourrit l'esprit et apaise le neurone irrité par les bêtises et les agressions du monde moderne. Ils ont aussi le pouvoir d'influencer le regard du lecteur sur le monde qui l'entoure, l'inciter à plus de tolérance. Enfin, selon le thème central revendiqué par l'auteur pour sa série de romans policiers, on y apprend beaucoup sur le monde du vin et les hommes qui le façonnent. Des livres à déguster sans modération. Et c'est encore meilleur un verre de vin à portée de main!

>> Retrouvez Robert Reumont en entretien en passant par ici!


powered by FreeFind

© 2005 europolar

Accueil | Edito | Rédaction | Traducteurs | Archives | Liens | Webmaster | Plan du site | Webmaster : Emma