le polar européen en ligne de mire

n°11

 

>> Lecture

Détectives de quartier

Dos y dos son cinco*

Laura Malasaña

Editions Barataria, 2007, 309 pages

Javier Sánchez Zapatero
Traduction : Marie Levéziel

 

Deux et deux font cinq, premier opus de l'écrivain et journaliste catalane Laura Malasaña, inclut trois nouvelles courtes dont le personnage principal est Manuel Molina. Las de la routine de son travail en usine, Molina décide que sa vie doit prendre une tournure complètement différente et aidé par un cours de formation à distance et par la lecture minutieuse de « Le manuel du détective extraordinaire», il devient détective privé. Bien que sa famille accueil le changement de travail avec réticence, Molina arrive à monter une affaire et même à embaucher une secrétaire, Elena, qui va se trouver être l'antithèse parfaite, mesurée et sensée, de l'impulsivité qui pousse toutes ses actions. Son interaction est, de fait, une des meilleurs valeurs des récits, qui montrent une constante dialectique entre la sensation d'illusion et ingénue rêverie qui semblent entourer Molina dans son travail et l'analytique froideur avec laquelle sa jeune secrétaire a l'habitude d'affronter les affaires. La quichotesque vision du monde de Molina –transmise grâce à sa condition de narrateur et filtre par lequel les événements sont transmis au lecteur - provoque quelques moments d'hilarité dans les récits, au même temps qu'accentue son profil d'antihéros, graphiquement mis en évidence dans la première nouvelle brève de la compilation. Loin de l'image sans tâche des détectives classiques du genre et la gravité des affaires auxquelles il doit s'affronter, dans « La mystérieuse affaire du meurtrier des chiens », Molina, vêtu d'un survêtement bleu, est engagé pour trouver le responsable des meurtres des mascottes des vieilles femmes du quartier.

Terriblement agiles et écrites avec un tel rythme et aménité qu'il résulte difficile de ne pas les lire d'une traite, les histoires qui composent l'œuvre de Laura Malasaña sont renforcées par le ton costumbriste –parfois à la limite de l'épouvantail- avec lequel l'auteur recrée le quotidien du quartier où habite le détective. Ironiques et critiques, les contes protagonisés par Molina et leur environnement mettent le lecteur en contact avec une ambiance de banlieue chargée de réalité. Ainsi, installé à Tarrasa - « vieilles ruines de la procession des métiers à tisser et d'usines qui lui donnèrent un sens à un moment donné et la laissèrent par la suite encombrée de chômeurs et de femmes de ménage »- le protagoniste de Deux et deux font cinq contemple avec préoccupation que les grandes affaires et la vie héroïque dont il avait rêvé lors de la création de son agence n'arrivent pas et qu'il doit se charger des cas comme les morts des chiens, les disparitions de bouteilles de vin rouge ou le vol de cassettes vidéo. L'apparente modestie des investigations auxquelles il doit faire face est contrecarrée par le fait que, comme le signale fièrement Molina à chaque fois qu'il le peut, « ils sont passés à la télé » et par le fait qu'il peut démontrer à Conchi, son épouse, que quitter le travail garanti dans l'usine pour l'inconnu et toujours rêvé cabinet d'investigation n'était pas une idée si insensée qu'elle le pensait. De fait, dans la troisième nouvelle brève incluse dans l'œuvre –« La mystérieuse affaire du célèbre impertinent »- c'est précisément son épouse qui accueil avec plus d'entrain l'affaire que Molina doit affronter, qui, au bon milieu des vacances familiales sur la côte d'Almeria, doit résoudre la disparition d'une cassette vidéo dans laquelle deux paparazzi ont filmé deux célébrités qui se promènent ensemble sur la plage.

Amène et distrayante, Deux et deux font cinq nous montre le potentiel narratif de sa créatrice, dont, je l'espère, on pourra bientôt voir d'autres titres dans les librairies. Sa fraîcheur, son ironie et sa capacité narrative, font de Laura Malasaña un de noms appelés à être incontournables dans la nouvelle génération d'auteurs espagnols.

* Deux et deux font cinq


powered by FreeFind

© 2005 europolar

Accueil | Edito | Rédaction | Traducteurs | Archives | Liens | Webmaster | Plan du site | Webmaster : Emma