le polar européen en ligne de mire

n°3 Novembre-Décembre-Janvier 2005/06

 

 

>> Lecture

Wer übrig bleibt, hat recht
Richard Birkefeld und Göran Hachmeister

Frankfurt/M. (Eichborn) 2002München (dtv) 2004

Alexander Ruoff
Traduction : Céline Chanclud

 

Das Syndikat est le plus grand collectif d'auteurs allemands de polar. Si leurs porte-parole ne se lassent pas de souligner qu'ils considèrent leur métier comme un divertissement et ne pensent pas qu'il soit de leur devoir d'aborder les problèmes actuels dans leurs œuvres, il arrive que, dans leurs rangs aussi, des romans fassent événement. Citons par exemple Wer übrig bleibt, hat recht, le roman des deux historiens et membres du Syndicat, Richard Birkefeld et Göran Hachmeister. Car, bien que l'action se déroule à Berlin il y a un peu plus de 60 ans, à la fin de la guerre, il reste très actuel, comme le prouvent les débats menés autour du livre Hitlers Volksstaat, écrit par un autre historien allemand, Götz Aly. Aly étudie comment, en Allemagne, lors de la Deuxième Guerre mondiale, le monsieur tout le monde a pu profiter des pillages de l'Europe et comment, malgré le bombardement des villes allemandes, la complicité établie entre le peuple et le gouvernement a perduré jusqu'à la capitulation sans condition. Certes, Birkefeld et Hachmeister ne parlent pas de flux d'argent et de marchandises, d'astuces financières ou de colis de la Feldpost, mais l'ambiance qu'ils esquissent et les personnages qu'ils mettent en scène traduisent très clairement que tout le monde a été mêlé d'une façon ou d'une autre aux crimes du « Troisième Reich » ou, du moins, a été corrompu par la décadence morale.

Cela vaut également pour les deux personnages principaux, Ruprecht Haas et Hans-Wilhelm Kalterer. Haas est un survivant des camps de concentration qui devient un anti-héros. Lors d'un bombardement, il parvient à s'échapper du camp de concentration et se rend non sans difficulté à Berlin, pour venger la mort de sa famille et mettre la main sur son dénonciateur. L'autre, Kalterer, un officier de la SS, a déjà son lot de mauvaises actions derrière lui. Lentement, le doute l'assaille et il s'interroge sur le bien-fondé de ses convictions : il a combattu la résistance, servi dans un peloton d'exécution à l'Est et fut renvoyé à Berlin à la suite d'une blessure. Là-bas, il exerce à nouveau son métier d'avant-guerre : commissaire de la police judiciaire, il doit enquêter sur le meurtre d'un haut fonctionnaire du parti. Il s'acquitte de cette tâche en prenant son temps : en effet, plus longtemps il mettra à résoudre cette énigme et moins il risquera d'être renvoyé sur le front de l'Est.

Ce roman ne se distingue pas seulement par une trame policière bien construite, mais aussi et surtout par sa justesse historique et ses études de personnages, des hommes évoluant dans des conditions inhumaines. On ne tombe jamais dans le pathos de la victimisation et l'identification aux personnages est rendue difficile car ils sont tous moralement ambivalents. Avec ce premier roman, le duo d'auteurs a emprunté un chemin périlleux et s'en est sorti avec brio, ce qui rend leur livre digne d'être recommandé à tous ceux qui aiment les intrigues à suspens, les personnages complexes, les détails historiques et les antagonismes bien plus peaufinés que de simples schémas manichéens.

En abordant un tel thème et, qui plus est, en utilisant un ton si peu sentimental, il n'est pas étonnant que les deux auteurs aient éprouvé des difficultés à trouver une maison d'édition. On doit être d'autant plus reconnaissant envers la maison d'édition Eichborn-Verlag de s'être lancée dans cette entreprise hasardeuse. Mais leurs efforts ne restèrent pas vains, puisqu'en en plus d'avoir remporté en 2003 le prix du roman policier Friedrich-Glauser et le prix allemand de roman policier, le polar paraîtra également en livre de poche dtv.

Actuellement, les deux auteurs travaillent sur un nouveau polar, qui devrait sortir l'année prochaine. Ce sera également un roman policier historique. L'intrigue portera sur une période antérieure, à savoir la république de Weimar. On attend ce moment avec impatience.


powered by FreeFind

© 2005 europolar

Accueil | Edito | Rédaction | Traducteurs | Archives | Liens | Webmaster | Plan du site | Webmaster : Emma