le polar européen en ligne de mire

n°9 Mai-Juin-Juillet 2007

 

>> Lecture

Cruelles natures
Pascal Dessaint

Rivages/thriller, 2007, 194 pages

Jean-Marc Laherrère

 

Antoine était écrivain. Il publiait dans les revues grand public et dans la presse scientifique des articles sur la nature qui lui avait valu une grande renommée. Jusqu'au jour où il n'a plus pu écrire. Il s'est alors retiré dans la Brenne , pays des étangs, en compagnie de Myriam. Depuis leur dernière dispute, ils ne se parlent plus.
Mauricette a 17 ans, elle vit à Dunkerque, seule depuis que son père est dans le coma à la clinique, après un accident de voiture. Il y a un an, elle a reçu quelques lettres de sa mère qui les a abandonnés quand elle avait sept ans. Myriam essaie d'expliquer pourquoi un jour elle est partie avec Antoine.

Pascal Dessaint quitte Toulouse pour les brumes des étangs de la Brenne et le ciel blanc et bas du Nord. Il quitte également son équipe de flics pour nous replonger au cœur d'individus au bord de la rupture, comme dans ses premiers romans, Une pieuvre dans la tête ou Bouche d'ombre. Par rapport à ces romans déjà excellents, il a gagné en métier, en maîtrise de la construction, du tempo et de la langue, sans rien perdre de sa capacité à faire passer les émotions. Le rythme s'adapte au narrateur, à son environnement, ralentit, s'accélère brusquement, passe de la contemplation au stress d'un événement violent, la langue suit, fluide. Pascal Dessaint autrefois presque essentiellement citadin confirme ici que sa prose et sa poésie sont aussi justes quand il décrit les beautés du chant d'un oiseau au bord d'un étang que dans la peinture d'une errance urbaine. Les récits alternés, au départ sans lien apparent l'un avec l'autre, convergent peu à peu, amenant imperceptiblement le lecteur ensorcelé au cœur de la folie et de la douleur.


powered by FreeFind

© 2005 europolar

Accueil | Edito | Rédaction | Traducteurs | Archives | Liens | Webmaster | Plan du site | Webmaster : Emma