Europolar is back on line
Accueil arrow Critiques arrow Leonardo Oyola: Chamamé
Leonardo Oyola: Chamamé Convertir en PDF Version imprimable
Écrit par Grizel Delgado   
28-06-2010

Leonardo Oyola: Chamamé

Madrid: Salto de página, 2007. 214 pages. 16,95€

Traduit par Coralie Navarro-Mendez. 

ImageLeonardo Oyola avait déjà publié quelques récits et romans en Argentine cependant, il tenait aussi à les faire sortir en Espagne. Sa ténacité ne fut pas vaine: Chamamé, son premier roman publié par une maison d' édition espagnole, Salto de paginas, remporta le prix Hammett 2008 de la Semana Negra de Gijon.

 

 

Dans Chamamé, Oyola présente l' histoire de deux amis. Cette histoire n' a rien de remarquable hormis le fait que ces deux hommes sont des criminels qui, dans leur manière de vivre, privilégient les codes du monde criminel à ceux de la moral. Cette amitié, immergée dans un monde violent et désolé va être trahie, suscitant des désirs de vengeance de la part de l' un de ces délinquants.

 

Le Pastor Noé et el Perro sont deux criminels dont les destins vont se croiser pour ne plus jamais se séparer. A travers la voix du Perro, on découvre la vie du Pastor Noé, un homme qui fut touché par la parole divine en prison, et cessa ainsi d'être un type quelconque pour se changer en un homme fanatique, violent et insensible. Pourtant, el Perro soupçonne constamment que le fanatisme de son collègue est feint. El Pastor qui, avant était un homme « normal » devient alors à la fois le compagnon idéal pour bosser et l'ami intime du Perro. Tout deux forment une bonne équipe pour les affaires délictueuses jusqu'à ce que le Pastor fasse un coup à la « capahut » au Perro, sous prétexte d' une révélation où Dieu lui a montré ce qu' il devait faire du butin. A partir de ce moment, El Perro va éprouver un désir de vengeance grandissant. A mesure que passent les pages, cette soif de revanche dévoilera que el Perro peut devenir aussi monstrueux que le Pastor. Pourtant malgré la brutalité de leurs actions, ces deux là provoquent un sentiment de commisération de la part du lecteur qui découvre petit à petit des fragments de leur passé respectif et qui se rend compte à quel point ils sont seuls et fragiles.

 

Chamamé est un roman au rythme rapide, aux actions nombreuses et qui permet au lecteur de suivre de très prés les faits énoncés. Il se démarque aussi par sa manière de mêler l' intrigue avec des élément de la culture populaire. En effet, des vers de chansons s' intercalent dans les dialogues et certains sont même des clefs fondamentales de l' histoire pour déchiffrer la signification du roman. La chanson espagnole « Llámame si me necesitas »(1) qui parle de l' amitié et mentionne le titre du roman, apparait à un moment décisif de l' intrigue.

 

Oyola nous offre un roman qui nous captive du début à la fin par sa célérité, sa brutalité, son langage brut et la manière virtuose avec laquelle il sait doser ces éléments.

 


1)Le titre se réfère aussi a une danse folklorique argentine typique de la province de Corriente.

 

Dernière mise à jour : ( 31-10-2010 )
 
< Précédent   Suivant >
© 2017 Europolar- powered by jl2i.com
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.

Design by syahzul, FlexiSaga.com