Europolar is back on line
Accueil arrow Critiques arrow Du sang et du miel
Du sang et du miel Convertir en PDF Version imprimable
05-07-2008

 

Du sang et du miel - Graham Hurley

Editions Le Masque, 2008  (Blood and Honey, 2006)

 

 

ImageLes tempêtes de février ont ramené sur les côtes de l'île de Wight un cadavre décapité et mangé par des crabes. Un indicateur de la police accuse Rob Pelly, le bouillant directeur de la maison de retraite de Shanklin. Pelly est un ancien de l'armée, un homme qui a vu, dans la Bosnie en guerre, tout ce qu'un être humain peut faire subir à ses semblables. Il se serait disputé avec Chris Unwin, le petit-fils d'une de ses pensionnaires. Unwin accusait Pelly de mauvais traitement. Pourtant, les vieilles personnes abandonnées chez lui et les réfugiés bosniaques sont les dernières vies que Pelly respecte et chérie encore dans ce bas monde qu'il exècre bruyamment. La dispute remonte au mois d'octobre et depuis, personne n'a revu Chris Unwin. Personne n'a signalé sa disparition et personne ne le connaissait suffisamment pour identifier ses restes. L'inspecteur Joe Faraday, de la brigade des Crimes graves de Portsmouth, est envoyé sur place et se prend au jeu de cette affaire. La personnalité de Pelly l'intrigue et malgré le dédain avec lequel Pelly le traite, lui le policier accusé de fourrer son nez partout, il se prend de sympathie pour cet homme. Faraday est convaincu que l'affaire trouve son explication dans le passé de Pelly. À chacune de ses visites, Lajla, l'épouse bosniaque de Pelly, tremble de peur... Pendant ce temps, dans les beaux quartiers de Portsmouth, le constable Winter, une vieille connaissance de la brigade criminelle, complète son tableau de chasse en arrêtant un avocat en vue et un riche homme d'affaire pour trafic de drogue et meurtre.

 

Du Sang et du miel est la sixième enquête de l'inspecteur Joe Faraday et de ses collègues des Crimes graves. Graham Hurley y poursuit son exploration du tissu social de Portsmouth, pris comme un échantillon du délabrement qui gagne la société anglaise. On y voit les initiatives policières muselées par le manque de moyens, financiers et humains, quand des nantis corrompus s'arrogent tous les droits pour parvenir à leurs fins ou simplement satisfaire leurs désirs... mais les romans de Graham Hurley ne se limitent pas à ce triste réalisme. Ancrés dans la ville portuaire de Portsmouth, ce sont aussi des romans de l'évasion, des romans proches de la France, par la géographie et la langue. Les ferrys qui partent de Portsmouth donnent au continent, vu des quais anglais, des allures de terra incognita où tout serait plus facile. Les Faraday père et fils ont cru trouver l'amour avec le français et Winter n'échappe pas à cette attraction. Mais si les ferrys quittent Portsmouth, ils y reviennent aussi...

Dernire mise jour : ( 08-03-2010 )
 
< Prcdent   Suivant >
© 2017 Europolar- powered by jl2i.com
Joomla! est un logiciel libre distribu sous licence GNU/GPL.

Design by syahzul, FlexiSaga.com