Luis Gutierrez Maluenda: Les morts n'ont pas d'amis
…crit par Empar FernŠndez   
15-03-2011

Luis Gutierrez Maluenda: Les morts n'ont pas d'amis

Barcelone: Flamma. 208 pages; 17,50€

 

Traduction en français par Michel Marx.

ImageLe héros de " Les morts n'ont pas d'amis " est un privé, Basilio Cespedes, pseudo Humphrey, il habite Poble Sec et il opère dans les bas fonds de Barcelone. Contrairement à ce que vous pourriez croire, Humphrey n'est pas un détective ordinaire. Il boit de temps à autres, surtout pour noyer le désamour dans l'alcool. Il fuit la violence sous toutes ses formes et tient à sa peau comme tout un chacun. Ses affaires sont plutôt miteuses, le plus souvent ses clients veulent faire surprendre leurs moitiés en galantes compagnies pour pouvoir obtenir un divorce à bon compte.

Dans "les morts n'ont pas d'amis" Humphrey assiste pétrifié à la mort de deux personnes qu'il connait bien et met en œuvre tous ses contacts - une sacrée galerie de personnages - pour débrouiller une affaire sordide. En même temps le héros rencontre Angela, une des femmes de sa vie, et finit par la perdre de la manière la moins poétique que l'on puisse imaginer.

Luis Gutierrez Maluenda, auteur entre autres de "Putes, diamants et chant Jondo" et de l'excellent "Musique pour les morts" a écrit un récit d'un genre transcendant les modèles du roman noir en les adaptant à un réalisme canaille, un réalisme brut de décoffrage, celui du délit de proximité.

Divertissant et amer à la fois " Les morts n'ont pas d'amis" exhale un parfum de crépuscule qui fait de cette lecture un exercice de compréhension de son prochain, lorsque  ce prochain s'en coltine des vertes et des pas mûres.

Hautement recommandable de la première à la dernière page "Les morts n'ont pas d'amis" ne décevra pas les fans de Carvalho ou de Mendez ni les passionnés des décors glauques du Barrio Chino.

Ne manquez pas de lire l'épilogue.

DerniŤre mise ŗ jour : ( 29-04-2011 )